Cryptomonnaies et impôts : comment optimiser votre fiscalité et réduire vos impôts

Les cryptomonnaies sont de plus en plus populaires, mais savez-vous comment les déclarer aux impôts ? Découvrez les règles à suivre, les pièges à éviter et les astuces pour optimiser votre fiscalité et déclarer vos gains en toute légalité. Ne prenez pas le risque de vous faire sanctionner par le fisc, suivez nos conseils pour une déclaration réussie !"

Les cryptomonnaies ont connu une popularité croissante ces dernières années, et de plus en plus de personnes investissent dans des actifs numériques tels que le Bitcoin, l’Ethereum et d’autres altcoins. Cependant, avec l’augmentation de l’utilisation des cryptomonnaies, les gouvernements du monde entier ont commencé à prendre des mesures pour réglementer et imposer ces actifs numériques. En France, les propriétaires de cryptomonnaies doivent déclarer leurs actifs aux impôts, et il y a certaines règles et réglementations à suivre pour s’assurer que tout est fait correctement. Dans cet article, nous allons examiner comment déclarer correctement ses bitcoins et cryptomonnaies pour les impôts 2024.

Bitcoin, Ethereum et autres cryptomonnaies : quand les déclarer aux impôts ?

Les propriétaires de cryptomonnaies en France doivent déclarer leurs actifs aux impôts chaque année lors de leur déclaration de revenus. Depuis 2020, tout Français possédant des actifs virtuels se doit d’informer l’administration fiscale de ses activités sur la blockchain. Cette déclaration s’effectue durant la classique déclaration de revenus annuelle. En 2024, le service en ligne est ouvert depuis le jeudi 11 avril. Les dates limites pour déclarer ses cryptomonnaies varient en fonction du département et de la zone d’habitation :

  • le jeudi 23 mai 2024 pour les départements n° 01 à 19 ainsi que les contribuables non résidents en France
  • le jeudi 30 mai 2024 pour les départements n° 20 à 54 (y compris les deux départements de la Corse 2A,2B)
  • le jeudi 6 juin 2024 pour les départements n° 55 à 974/976

Il est important de déclarer ses activités liées aux cryptomonnaies, même si vous n’avez pas réalisé de plus-values en 2023.

Comment déclarer ses activités cryptos aux impôts ?

La déclaration des revenus exige tout d’abord de mentionner vos comptes crypto numériques, qu’ils soient actifs ou inactifs. Cependant, cela s’applique uniquement aux comptes détenus sur des plateformes d’échange de cryptomonnaies situées à l’étranger. Les cold wallets cryptos “non-Custodial” ne sont pas soumis à cette obligation de déclaration.

Sur le même sujet  Fiscalité des cartes Pokémon en France : Entre passion et investissement

Si vous possédez un compte cryptographique en dehors du territoire français (comme sur Binance, Crypto.com, Kucoin, etc.), vous devez remplir une déclaration à l’aide du formulaire combiné n°3916-3916bis – le même formulaire utilisé pour déclarer les comptes bancaires à l’étranger. Le remplissage de celui-ci se décompose en quatre étapes :

  • Cadre 1 – Renseignez les informations relatives à votre identité
  • Cadre 2 – Cochez « Compte d’actifs numériques »
  • Cadre 4 – Remplissez les informations de l’exchange crypto en question (en s’appuyant sur les renseignements à propos des plateformes inscrites sur la page 6)
  • Cadre 5 – Indiquez s’il s’agit d’un usage personnel ou professionnel

Il faut répéter cette déclaration plusieurs fois en fonction du nombre de comptes crypto ouverts ou clos durant l’année 2023. En cas d’entorse, la non-déclaration des comptes situés à l’étranger peut entraîner de lourdes amendes forfaitaires à hauteur de 750 € par compte non déclaré ou de 125€ en cas d’omission informative ou d’une erreur.

La déclaration de cession de vos cryptomonnaies

Pour ce qui est de vos échanges d’une cryptomonnaie

vers une autre, ces transactions ne sont pas imposables en France, même s’il s’agit de stablecoin. En d’autres termes, si vous échangez du Bitcoin contre de l’Ethereum, ces transactions ne concernent pas l’administration fiscale.

Cependant, si vous faites partie de ceux qui ont profité de l’année 2023 pour enregistrer des profits sur les cryptomonnaies, alors vous devez nécessairement le déclarer aux impôts. Cela concerne les transferts crypto vers une monnaie fiat comme l’euro, le dollar ou une autre monnaie légale. Pour informer le service des impôts, vous devez remplir le formulaire n°2086. Toutefois, les particuliers ayant enregistré une cession inférieure à 305 euros sont exonérés d’impôt.

Sur le même sujet  eMerge 2024 : l'IA et son rôle dans la redéfinition de la société

Comment sont taxées les cryptomonnaies ?

Le cadre des cryptomonnaies en France impose une taxe sur la plus-value. À titre d’exemple, dans le cas d’un achat de 1 Ethereum pour 2000€ et d’une revente pour 3000€ en 2023, vous serez imposé sur la plus-value de 1000 €. Voici comment remplir le formulaire pour le cas échéant :

  • Ligne 211 – Remplir la date à laquelle les cryptomonnaies ont été vendues.
  • Ligne 212 – Indiquer la valeur totale du portefeuille lors de la cession : 3000€
  • Ligne 213 – Donner le prix de revente des cryptomonnaies : 3000€
  • Ligne 220 – Mettre le montant dépensé initialement pour acheter les cryptos : 2000€

La formule appliquée pour connaître le montant d’imposition par cession s’applique d’elle-même sur le formulaire en ligne (Prix de cession – Prix total d’acquisition x Prix de cession / valeur globale du portefeuille). Pour connaître votre imposition, vous pouvez vous référer à des outils comme le comparateur de waltio, une entreprise française spécialisée dans la fiscalité des cryptomonnaies.

Ce qui change dans l’imposition de vos cryptos en 2024

Les années précédentes, toutes les plus-values enregistrées en cryptomonnaie par les particuliers étaient soumises au prélèvement forfaitaire unique (PFU). Fixée à 30% (12,8 % d’impôts + 17,2 % de prélèvements sociaux), cette taxe est toujours d’actualité mais il existe une nouveauté qui permet à certains de diminuer leur imposition. En effet, depuis janvier 2023, la France a adopté le barème progressif, permettant à chacun d’adapter sa déclaration en fonction de la totalité de ses revenus.

Tranche de revenu (en euros) Taux d’imposition Jusqu’à 11 294 € 0% De 11 295 € à 28 797 € 11% De 28 798 € à 82 341 € 30% De 82 342 € à 177 106 € 41% Plus de 177 106 € 45%

Concrètement, si vos revenus se situent en dessous de la tranche des 28 797 €, alors il est préférable de choisir cette option afin de payer moins d’impôts sur vos cessions de cryptomonnaies. Pour ce faire, l’administration fiscale indique :

Sur le même sujet  Le gouvernement veut intensifier la surveillance fiscale des détenteurs de cryptomonnaies

” NOUVEAU : n’oubliez pas de cocher la case 3CN sur la déclaration n° 2042 C si vous optez pour l’imposition au barème progressif. » peut-on lire sur la 5ème page du formulaire 2086.”

Néanmoins, si le montant de vos revenus annuels se situe au-dessus des 28 797 €, le barème progressif n’est pas avantageux pour vous. Le choix du barème progressif pourrait même vous faire perdre de l’argent et vous faire payer 41 % à 45% d’impôts, au lieu des 30% de PFU habituels. C’est pourquoi il est important de bien prendre en considération sa situation avant de cocher cette option.

En cas de manquement à la déclaration, vous vous exposez à une amende. La loi prévoit une majoration de 10 %. Si l’erreur est corrigée sous 30 jours, la sanction peut être annulée. Cette amende peut monter à 40 % en cas de manquement intentionnel ou de mauvaise foi.

En conclusion, les propriétaires de cryptomonnaies en France doivent déclarer leurs actifs aux impôts chaque année lors de leur déclaration de revenus. Il est important de mentionner tous les comptes crypto détenus à l’étranger et de déclarer toutes les cessions de cryptomonnaies vers une monnaie fiat. Les particuliers ayant enregistré une cession inférieure à 305 euros sont exonérés d’impôt. Le cadre des cryptomonnaies en France impose une taxe sur la plus-value, et depuis janvier 2023, la France a adopté le barème progressif, permettant à certains de diminuer leur imposition. Il est important de bien prendre en considération sa situation avant de choisir cette option. En cas de manquement à la déclaration, vous vous exposez à une amende.

Actualités

Cours & indices

USD
EUR
bitcoinBitcoin (BTC)
68.570,37 0.05%
ethereumEthereum (ETH)
3.906,96 0.06%
solanaSolana (SOL)
169,63 1.68%
de-fiDeFi (DEFI)
0,067455 24.62%
tetherTether (USDT)
0,999463 0.01%
usd-coinUSDC (USDC)
1,00 0.03%
dogecoinDogecoin (DOGE)
0,166918 0.43%
shina-inuShina Inu (SHI)
0,00000099247991 1.09%
pepePepe (PEPE)
0,000017 0.36%
first-digital-usdFirst Digital USD (FDUSD)
1,00 0.18%
bitcoinBitcoin (BTC)
$ 63,114.800.05%
ethereumEthereum (ETH)
$ 3,596.110.06%
solanaSolana (SOL)
$ 156.131.68%
de-fiDeFi (DEFI)
$ 0.06208824.62%
tetherTether (USDT)
$ 0.9199440.01%
usd-coinUSDC (USDC)
$ 0.9206850.03%
dogecoinDogecoin (DOGE)
$ 0.1536370.43%
shina-inuShina Inu (SHI)
$ 0.000000913516551.09%
pepePepe (PEPE)
$ 0.0000150.36%
first-digital-usdFirst Digital USD (FDUSD)
$ 0.9206850.18%

Vous pourriez aussi aimer...

bitcoin
Bitcoin (BTC) $ 63,114.80
ethereum
Ethereum (ETH) $ 3,596.11
dogecoin
Dogecoin (DOGE) $ 0.153637
ethereum-classic
Ethereum Classic (ETC) $ 29.05
solana
Solana (SOL) $ 156.13
bnb
BNB (BNB) $ 555.18
baby-doge-coin
Baby Doge Coin (BABYDOGE) $ 0.00000000180362
xrp
XRP (XRP) $ 0.489426
pepe
Pepe (PEPE) $ 0.000015
shina-inu
Shina Inu (SHI) $ 0.00000091351655
dai
Dai (DAI) $ 0.920628
avalanche-2
Avalanche (AVAX) $ 34.32
ethena-usde
Ethena USDe (USDE) $ 0.920685
tron
TRON (TRX) $ 0.102703
near
NEAR Protocol (NEAR) $ 7.28
litecoin
Litecoin (LTC) $ 77.21